Filmer en Super 8

Conseils Caméras

Chaque modèle de caméra Super 8 a ses petites spécificités, mais grosso modo, elles ont toutes les mêmes composants. Mis à part quelques rares modèles professionnels, les caméras super 8 étaient conçues pour des amateurs, des "cinéastes du dimanche".

Autrement dit l’ergonomie, la conception des caméras est facile d’accès pour celui ou celle qui a envie de filmer... Lisez attentivement la notice de votre caméra, si vous la possédez encore, vous y apprendrez pleins de choses !

Si vous devez utiliser une caméra qui n'a pas servi depuis longtemps, vérifiez toujours si elle fonctionne encore, cela évite les mauvaises surprises ! Même si les caméras Super 8 résistent bien au temps (contrairement aux premières caméras vidéo), il est recommandé de faire une bobine test.

Lors du tournage de cette bobine test, amusez vous à essayer toutes les possibilités de votre caméra décrites dans cette page. Utilisez la fonction image par image, faites des essais à la lumière du jour et en lumière artificielle.

Ces essais vous donneront pleins d’idées pour réaliser votre Tourné Monté !

Les piles

Si votre caméra ne fonctionne pas, vérifiez que les piles n’ont pas coulé dans le logement à pile (bien souvent les piles sont dans le manche de l’appareil).

Lorsqu’on laisse trop longtemps des piles dans un appareil (une caméra Super 8 oubliée depuis 82 au grenier par exemple !), des acides se dégagent des piles au fil du temps et endommagent gravement les composants de la caméra.

Si cela vous arrive, pas de panique, il suffit parfois de gratter les connexions métalliques et la caméra repart comme au premier jour !
Lorsque vous tournez, renouvelez régulièrement les piles (un nouveau jeu toutes les 5 bobines environ) car le moteur qui actionne la cartouche est dépendant de leur vitalité...

Les vitesses de prise de vue

La vitesse basique du Super 8 est 18 images par seconde. Toutes les caméras Super 8 reproduisent cette vitesse.

Cependant, certaines caméras proposent de filmer à 24 images par seconde, qui est la vitesse basique du cinéma en 35 mm. A cette vitesse, les mouvements à l’image sont plus "fluides".

Dans le cadre du Festival Tourné Monté, vous pouvez tourner votre film à 24 images par seconde, car le projecteur que nous utilisons permet de diffuser à cette cadence. Cependant attention, car à 24 im/sec, votre pellicule de trois minutes durera moins longtemps (approximativement : 2 minutes et 40 secondes). Lors de votre inscription au Festival, précisez bien la vitesse de prise de vue utilisée lors du tournage de votre film (18 ou 24).

Attention ! 3 minutes c'est plutôt une moyenne approximative tant à 18 qu'à 24 : à 18 i/s on est à 3'15" environ et à 24 i/s à 2' 40" environ. Ces durées sont théoriques et dépendent beaucoup des puissances des piles de la caméra lors du tournage et de la régularité des projos utilisés.

La cellule

La cellule est la partie la plus fragile d'une caméra. Vérifiez bien que la cellule de votre caméra est encore en état de marche.

Elle est indispensable car c'est elle qui adapte la quantité de lumière qui passe à travers l'objectif. Par le réglage automatique (ou manuel sur certains modèles), le dosage qu'elle opère sur le diaphragme permet de réaliser des images correctement exposées.

Il est donc indispensable de savoir si elle fonctionne encore :
Pour ce faire regardez dans le viseur, pointez une zone sombre puis pointez ensuite une lampe. Si la petite aiguille dans le viseur réagit, c'est gagné. Si rien ne se passe, deux options : soit le diaphragme est hors service, soit il fonctionne grâce à une pile auxiliaire (cherchez sur votre caméra si il n'y a pas un deuxième logement à pile). Pour utiliser le réglage manuel du diaphragme, il est recommandé d'avoir un peu d’expérience pour évaluer ce que les réglages donnent après le développement.

La bobine test dont j’ai parlé plus haut est l’occasion d’essayer le réglage manuel de votre cellule.

Tourner au raaaleentiiii

Si votre caméra possède un bouton "36","48" ou "54" cela signifie qu'elle peut filmer à une cadence de 36, 48 ou 54 images par seconde.

La vitesse de base du super 8 sur un projecteur étant 18 images par seconde, vous pouvez réaliser avec cette fonction des ralentis. 

Mais attention, tourner à cette vitesse consomme plus de pellicule !

La dioptrie

Il est indispensable de régler la dioptrie avant de tourner avec votre caméra !

La dioptrie est la lentille qui permet d'adapter le viseur à votre vue, la bague de réglage située au niveau de l'oculaire de votre caméra que le commun des mortels appelle le viseur. Si on ne la règle pas, il devient alors très facile de fabriquer des images complètement floues, alors que dans le viseur elles sont nettes ! 

La dioptrie permet donc d'ajuster le viseur à votre vue.

Faire de l'animation

Si votre caméra possède un bouton ou un petit filetage à vis marqué "1", cela signifie que votre caméra peut faire de l'image par image.

Autrement dit il vous est possible de faire de l'animation ! On appelle cela aussi la pixillation. A chaque fois que vous pressez le déclencheur ou que vous actionnez un pressoir mécanique (type photo) dans le filetage à vis, la caméra prend une image à la fois.

Si par exemple vous pointez votre caméra sur des nuages et que vous prenez une image toutes les 5 secondes, lorsque vous passerez votre film sur votre projecteur, les nuages passeront en accéléré - il ne s'agit que d'un exemple, les possibilités de la prise image par image sont infinies.

Une prise de vue bien nette

Pour être sûr de filmer toujours net, réglez votre netteté à l'oeil (grâce à votre dioptrie bien réglée !) puis mesurez la distance qui sépare le sujet de votre caméra (plan film).

Vérifiez ensuite que la mesure obtenue correspond bien 
à celle indiquée sur votre objectif.

Régler la dioptrie

Technique pour régler la dioptrie :

1 Regardez dans le viseur et pointez votre caméra vers un détail situé loin de vous - l'immeuble d'en face par exemple.

2 Tournez la bague de zoom au maximum - faites un gros plan.

3 Tournez la bague de netteté vers l'infini (∞)

4 Réglez l'oculaire du viseur afin d'obtenir une image nette.

A partir de maintenant, ne touchez plus au viseur, il est réglé à votre vue. Chaque image nette dans votre viseur sera nette sur la pellicule, quelques soit les réglages que vous opériez sur votre objectif - sur certaines caméras il est recommandé de mettre un bout de scotch pour le réglage ne bouge plus.

Le compteur de métrage

Sur la plupart des caméras il y a une fenêtre qui permet de savoir où en est l'avancement de la pellicule. Ce compteur de métrage est bien souvent gradué en feet ou en mètres.

Une pellicule de trois minutes équivaut à 50 feet et à 15 mètres de pellicule. Une pellicule super 8 dure environ 3 minutes. 25 feet affichés par le compteur signifie que vous êtes à la moitié de votre pelloche et qu’il vous reste à peu prés 1 minute trente secondes d’images à tourner (à une vitesse de 18 images par secondes).

Si vous n’avez pas de compteur sur votre caméra et pour savoir si votre cartouche est finie, retirez-la de la caméra : en regardant la pellicule, s’il y a marqué " exposed " (exposée), cela veut dire que vous êtes arrivé au bout. Mais attention, si vous enlevez la cartouche de la caméra durant Le tournage, repérez bien où en est le compteur, car il se remet à zéro à chaque nouveau chargement dans la caméra. 

Certaines caméras vous préviennent par un signal lumineux dans le viseur lorsque la cartouche est terminée.